Faites bouger vos enfants avec Vlad Super Dad

L’activité physique est indispensable au bon développement des enfants, qui sont aujourd’hui trop sédentaires. Vos petites têtes rechignent à se bouger ? Comment feinter et intégrer le sport à leur quotidien de façon ludique ? Vlad SuperDad, un papa très engagé, vous initie à des exercices à pratiquer en famille.

 

Télévision, ordinateur, tablette, console, téléphone portable… Les écrans font désormais partie intégrante du quotidien de toute la famille, empiétant sur la pratique d’activité physique. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et les autorités de santé ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. En effet, cette sédentarité représente une réelle menace pour la santé, notamment chez les enfants.

 

Des enfants qui ne bougent plus assez

Pour développer sainement les os, les muscles, les articulations, l’appareil cardio-vasculaire, la coordination et maintenir un poids de forme, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande de pratique une activité physique au moins 60 minutes par jour pour les 5-17 ans. Pourtant, d’après l’enquête Esteban1 publiée en 2017, plus de 70% des enfants n’atteignent pas ces recommandations…

Principal facteur mis en cause dans ce problème de santé publique : l’omniprésence des écrans dès le plus jeune âge. Plus de la moitié des enfants passe plus de 3 heures par jour les yeux rivés à un écran, une durée quotidienne inquiétante qui a augmenté de plus d’1 heure en 10 ans, au détriment de l’activité physique. En 2017, la Fédération Française de Cardiologie a diffusé une campagne choc pour alerter sur les dangers de la sédentarité des enfants, et inciter les parents à faire sortir leurs enfants, jouer dehors plutôt que de les confier à la garde des écrans. Le message est clair : à terme, il est bien moins risqué pour la santé de faire du sport, quitte à tomber et se blesser, que de rester enfermé et vissé au canapé devant un écran.

 À lire aussi : Les écrans, quelles conséquences pour nos enfants ?

 

L’initiative d’un papa pour organiser des séances de gym enfant

Comme tous les papas, la priorité de Vladimir, journaliste télé et père de trois enfants, est que ceux-ci restent en bonne santé. Rapidement, il les inscrit dans des clubs sportifs afin de répondre au besoin d’activité physique. « C’est super bien, mais la logistique est très lourde à gérer avec trois enfants, pour que tout le monde soit présent à son cours au bon moment, au bon endroit, et surtout à la bonne heure ! Sans parler de l’aspect financier … et des phénomènes de mode ! Plus ils sont jeunes, plus ils se lassent vite. » constate Vladimir. Et de poursuivre : « J’ai donc cherché à faire plus efficace et moins prise de tête pour garder mes enfants en forme. »

Vladimir se renseigne et décide d’entrainer lui-même ses enfants, en se basant sur un entrainement court et fractionné, la méthode HIIT (pour High Intensity Interval Training). Pour rendre l’entrainement ludique, Vladimir fait preuve d’imagination et donne de sa personne en se glissant dans la peau d’une grenouille, d’un singe ou encore d’un crabe. Ses enfants apprécient tant qu’ils sont rapidement rejoints par leurs copains. En prime, le papa lui aussi fait de l’exercice et passe des moments privilégiés avec ses enfants.

 À lire aussi : Idées d’activités pour enfants en bonne santé

 

Une mini-série qui invite petits et grands à bouger

Face à l’engouement des petits, Vladimir a cherché à savoir s’il était le seul parent confronté à cette problématique autour des activités sportives des enfants. Il a vite constaté un réel manque d’informations, de propositions et de solutions. C’est ainsi que l’idée lui est venue de partager son concept : « De fil en aiguille, j’ai imaginé le personnage de Vlad SuperDad pour aider les autres parents à améliorer la santé et la qualité de vie de leurs enfants. (…) On vit dans une culture de la simplification des messages. Et grâce à mon expérience en télé, j’ai une capacité naturelle à faire passer des messages simples et utiles en vidéo, à la fois faciles et agréables à regarder. »

Vladimir décide de réaliser des vidéos autour de ses entrainements ludiques, et nous un partenariat avec la MGEN, intéressée par ce projet. Via son site de prévention santé mmmieux.fr, la mutuelle historique des enseignants diffuse la mini-série « Vlad SuperDad, fais bouger ta famille ! ». Le super papa a mis au point « des slogans simples, pour que les parents et les enfants puissent les retenir facilement pour ensuite les intégrer dans leur vie de tous les jours. “Une heure de sport par jour, c’est la santé toujours !” est un slogan simple à retenir. »

En plus de s’attacher à la bonne condition physique des plus jeunes, Vladimir, ou plutôt Vlad Super Dad, met un point d’honneur à proposer des exercices à partager entre parents et enfants : « Dans ma vision de choses, c’est absolument essentiel. » A vous de jouer !

Retrouvez aussi Vlad Superdad sur Facebook et YouTube

 À lire aussi : 5 aliments pour fiare oublier le sucre à nos enfants

 

  1. Source : Étude Esteban de Santé publique, 2014 à 2016

Calculer son poids idéal, mode d’emploi

Vous craquez plus pour le fromage que pour les crudités, et récemment vous avez fait quelques excès… Le miroir et la balance vous confirment qu’il est temps de vous alléger de quelques kilos superflus ! Mais pour atteindre son objectif, encore faut-il se fixer le bon. On vous donne les clés pour calculer votre poids idéal.

 

Avant toute chose, rappelons qu’il n’existe aucun poids standard en fonction de votre âge ou taille à atteindre à tout prix. Chacun est différent, et vouloir à tout prix rentrer dans une norme qui ne vous correspond pas finit par être terriblement décourageant. De nombreux facteurs font varier le poids en fonction de la taille, de l’âge, du sexe, de l’ossature ou encore des antécédents (régimes, grossesses, maladies, etc.). Première astuce : mieux vaut viser une « fourchette » de poids, pour garder un peu de souplesse et s’éviter trop de frustrations inutiles, qu’une ligne rouge à ne pas dépasser. L’important est de se sentir bien dans son corps, en forme sans se priver, et surtout de ne pas mettre sa santé en danger. En effet, les cas d’extrême maigreur, de surpoids ou d’obésité peuvent avoir de lourdes conséquences.

 

L’IMC, une formule mondialement reconnue pour calculer son poids idéal

La seule référence poids reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Ce calcul vous fournit un indice permettant de savoir si votre poids est raisonnable par rapport à votre taille. Celui-ci doit être idéalement compris en 18,5 et 25. En-deçà, on parle de maigreur, et au-delà on entre en zone de surpoids. Un IMC supérieur à 30 signifie un cas d’obésité.

Voici comment calculer votre IMC : vous divisez votre poids en kilos par votre taille en mètres au carré. Cela peut paraître assez conceptuel, voici comment cela se traduit.

  • Pour un individu qui pèse 58 kg et mesure 1,70m :
    58 / (1,70×1,70) = 58 / 2,89 = 20,07L’IMC obtenu est de 20, bien compris entre 18,5 et 25 : pas d’inquiétude à avoir pour la santé.

L’IMC permet de fixer des curseurs identiques dans tous les pays, mais il présente quelques inconvénients. Il est notamment très imprécis, car il ne prend pas en compte des facteurs tels que l’âge, le sexe, la morphologie ou encore l’ossature.

 

Autres méthodes pour calculer son poids idéal

D’autres formules permettent de calculer son poids idéal, selon des critères différents. Les trois formules présentées ci-dessous donnent un poids précis, mais attention, toutes sont aussi à interpréter avec des pincettes, car aucune ne peut prendre tous les facteurs en compte.

Répétons-le encore une fois, il n’existe pas un poids fixe exact par individu.

 À lire aussi : Les 5 ennemis de la perte de poids

 

  • La formule de Lorentz

Voici comment calculer votre poids idéal selon la formule de Lorentz, qui prend en compte votre taille et votre sexe.

Pour une femme : Taille en cm – 100 – (Taille en cm – 150) / 2,5

Pour un homme : Taille en cm – 100 – (Taille en cm – 150) / 4

Le résultat obtenu à l’issue du calcul correspond au poids idéal en kilos.

  • La formule de Creff

Voici comment calculer votre poids idéal selon la formule de Creff, qui intègre la taille, la morphologie (donnée subjective), et l’âge.

Si vous avez une morphologie « moyenne » : (Taille en cm – 100 + (âge en années /10)) x 0.9

Si vous avez une morphologie « large » : (Taille en cm – 100 + (âge en années /10)) x 0.9 x 1,1

Si vous avez une morphologie « mince » : (Taille en cm – 100 + (âge en années /10)) x 0.9 x 0,9

Le résultat obtenu à l’issue du calcul correspond au poids idéal en kilos.

  • La formule de Monnerot-Dumaine

Celle-ci dépend de la taille et de l’ossature, basée sur votre poignet.

Voici comment calculer votre poids idéal selon la formule de Monnerot-Dumaine:

(Taille en cm 100 + 4 x circonférence du poignet en cm) / 2

Le résultat obtenu à l’issue du calcul correspond au poids idéal en kilos. 

 

Le vrai poids idéal : celui dans lequel on se sent bien !

Quand on parle de poids, l’important reste d’être bien dans sa peau, de s’accepter et d’être épanoui. Ces différents calculs vous donnent un ordre d’idée de votre poids de forme, aussi appelé poids d’équilibre ou poids santé. Une bonne hygiène de vie, une alimentation équilibrée et une activité sportive régulière (même la marche !) sont bien plus efficaces pour vous y maintenir que les régimes et leur effet yoyo.

En conclusion, soyez indulgent avec votre corps, et n’oubliez pas que les mannequins des magazines subissent dans la majorité des cas un régime Photoshop, redoutablement efficace… et irréel. A vous de jouer pour trouver le bon équilibre sur la balance, entre bonne santé et acceptation de soi.

 À lire aussi : Comment atteindre son poids santé ?

 

Hygiène et fraicheur des pieds

« Mes pieds sont secs, rugueux et dégagent de mauvaises odeurs… », Elena, 42 ans

 

C’est souvent à l’approche de l’été, au moment de les exhiber dans des sandalettes, que l’on pense à leur (re)faire une beauté et à leur prodiguer des soins. Or, de la pointe au talon, les pieds doivent être en parfaite santé.

 À lire aussi : Prendre soin de ses pieds et les soigner

 

Objectif hygiène pour chasser les mauvaises odeurs de pieds

Ils doivent être lavés tous les jours à l’eau et au savon puis séchés minutieusement, surtout entre les orteils. Toute trace d’humidité favorise le développement de champignons ou de bactéries. Appliquez une crème désodorisante ou assainissante pendant la nuit. Le matin, complétez la toilette par un produit antitranspirant parmi une large gamme comprenant des sprays, des poudres, des lotions, des gels ou des crèmes.

Objectif souplesse : gommage et hydratation des pieds secs et abimés

Commencez par éliminer les callosités avec des produits gommants et exfoliants à base d’urée ou d’acides de fruits. Puis redonnez souplesse à vos pieds avec des crèmes nourrissantes et hydratantes enrichies en vitamines A, E, F et en huiles végétales, ou en humectants qui fixent l’eau (urée, allantoïne, sorbitol…). Appliquez ces produits de préférence avant le coucher, en insistant sur les zones très sèches. Attention, n’en mettez pas entre les orteils ! Si vous craignez de graisser vos draps, enfilez des chaussettes en coton ou, mieux, en soie pour dormir.

 À lire aussi : Prendre soin de ses pieds

Objectif fraîcheur : bains relaxants 

Pour repartir d’un pied léger, optez pour l’étape détente avec des bains relaxants (Akiléine, Saltrates, Scholl) qui décongestionnent les pieds. Passez ensuite à l’étape fraîcheur en les massant, des orteils au cheville.

 À lire aussi : La réflexologie nous veut du bien

 

Îles flottantes

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes

 

Ingrédients pour 4 personnes

  • 8 blancs d’œufs
  • 140 g de sucre en poudre
  • 30 cl de crème anglaise
  • 1 filet de jus de citron 

La préparation

  1. Montez les blancs d’œufs en neige ferme avec 1 pincée de sel et 40 g de sucre. Versez-les dans un moule rond. Placez celui-ci dans la lèchefrite du four remplie d’eau tiède. Enfournez pour 30 minutes à 180 °C.
  2. Répartissez la crème anglaise dans 4 coupes. Démoulez les blancs d’œufs refroidis, coupez-les en parts et répartissez-les dans les coupes.
  3. Faites fondre 100 g de sucre à feu très doux avec 2 cuillerées à soupe d’eau et un peu de jus de citron, jusqu’à ce qu’il ait une couleur dorée. Faites-le couler bouillant sur les blancs d’œufs. Mettez au frais jusqu’au moment de servir.
Réponses d'expert : Vous prendrez bien un petit dessert

Réponses d'expert : Vous prendrez bien un petit dessert

Dr LAURENCE PLUMEY
Médecin nutritionniste

C’est le moment tant attendu de la petite note sucrée en bouche qui fait fondre de plaisir et conclut en douceur un repas rassasiant. Mais il y a dessert et dessert. Il peut aller du fruit frais – dessert frugal et très vitaminé mais que certains trouvent un peu insipide – au fondant au chocolat accompagné de sa crème anglaise… Fondant en bouche certes, mais ô combien gras, sucré et calorique : 300 calories la portion, soit 30% des calories du repas !

Salade de fruits, jolie, jolie… 

Heureusement, il existe des recettes de desserts à la fois rapides et faciles à préparer – et relativement légères en calories. Tout d’abord la classique salade de fruits. On le sait, les Français ne mangent pas assez de fruits – 1 adulte sur 2 consomme moins de 5 portions de fruits et légumes par jour. Que ceux et celles que la clémentine ou le kiwi du dessert n’inspirent guère pensent aux salades à base d’agrumes. Pour les varier, on fait appel aux épices – la note sucrée de la cannelle est parfaite et, de plus, c’est la plus antioxydante des épices – ou aux herbes – la menthe se marie très bien avec les agrumes. Des petits détails, certes, mais qui changent tout en goût. Et la gourmandise rejoint alors la santé, grâce à l’apport en vitamine C des agrumes et en antioxydants des herbes et des épices.

Des vertus de la cuisine anglaise

Quant aux desserts réellement sucrés, il n’y a pas que le gâteau au chocolat ! Une belle crème anglaise est tout simplement trois à quatre fois moins calorique que ledit gâteau. Elle le doit à l’absence de beurre ou autres matières grasses. C’est aussi le cas d’un flan dont on voit qu’il contient surtout du lait, des œufs, du sucre et de la fécule de maïs (parfait pour les intolérants au gluten… mais attention dans ce cas à la composition de la pâte sablée). Pensez aussi aux simples tartes aux fruits (sans qu’ils soient noyés dans la crème frangipane) et aux sorbets (moins caloriques que les glaces, plus crémeuses et donc grasses).

Encore un petit conseil : si vous craquez très légitimement pour un beau gâteau bien gras et bien sucré, pensez à manger des fruits au dessert du repas suivant, et à bouger dans la journée !

 

Recettes issues de...

Recettes issues de...

DESSERTS INRATABLES

200 desserts inratables et ultra-faciles à réaliser !
Pas plus de 6 ingrédients pour limiter les courses, quelques minutes de préparation et le tour est joué ! La nouvelle bible de desserts, pour finir vos repas en beauté.

Collectif, éd. Larousse, « coll. Inratables », 416 p., 19,95 €.

 

 

Flan pâtissier

 

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

 

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 litre de lait
  • 2 gousses de vanille
  • 5 œufs
  • 70 g de fécule de maïs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 pâte sablée

 La préparation

  1. Portez à ébullition le lait avec les gousses de vanille fendues. Pendant ce temps, battez les œufs avec la fécule et le sucre, puis versez doucement le lait filtré, tout en continuant de fouetter.
  2. Remettez la préparation à feu doux et faites-la cuire 2 ou 3 minutes en remuant pour qu’elle épaississe légèrement.
  3. Garnissez de pâte un moule à tarte et versez la préparation. Enfournez 30 à 40 minutes à four chaud (180 °C). Servez froid.
Réponses d'expert : Vous prendrez bien un petit dessert

Réponses d'expert : Vous prendrez bien un petit dessert

Dr LAURENCE PLUMEY
Médecin nutritionniste

C’est le moment tant attendu de la petite note sucrée en bouche qui fait fondre de plaisir et conclut en douceur un repas rassasiant. Mais il y a dessert et dessert. Il peut aller du fruit frais – dessert frugal et très vitaminé mais que certains trouvent un peu insipide – au fondant au chocolat accompagné de sa crème anglaise… Fondant en bouche certes, mais ô combien gras, sucré et calorique : 300 calories la portion, soit 30% des calories du repas !

Salade de fruits, jolie, jolie… 

Heureusement, il existe des recettes de desserts à la fois rapides et faciles à préparer – et relativement légères en calories. Tout d’abord la classique salade de fruits. On le sait, les Français ne mangent pas assez de fruits – 1 adulte sur 2 consomme moins de 5 portions de fruits et légumes par jour. Que ceux et celles que la clémentine ou le kiwi du dessert n’inspirent guère pensent aux salades à base d’agrumes. Pour les varier, on fait appel aux épices – la note sucrée de la cannelle est parfaite et, de plus, c’est la plus antioxydante des épices – ou aux herbes – la menthe se marie très bien avec les agrumes. Des petits détails, certes, mais qui changent tout en goût. Et la gourmandise rejoint alors la santé, grâce à l’apport en vitamine C des agrumes et en antioxydants des herbes et des épices.

Des vertus de la cuisine anglaise

Quant aux desserts réellement sucrés, il n’y a pas que le gâteau au chocolat ! Une belle crème anglaise est tout simplement trois à quatre fois moins calorique que ledit gâteau. Elle le doit à l’absence de beurre ou autres matières grasses. C’est aussi le cas d’un flan dont on voit qu’il contient surtout du lait, des œufs, du sucre et de la fécule de maïs (parfait pour les intolérants au gluten… mais attention dans ce cas à la composition de la pâte sablée). Pensez aussi aux simples tartes aux fruits (sans qu’ils soient noyés dans la crème frangipane) et aux sorbets (moins caloriques que les glaces, plus crémeuses et donc grasses).

Encore un petit conseil : si vous craquez très légitimement pour un beau gâteau bien gras et bien sucré, pensez à manger des fruits au dessert du repas suivant, et à bouger dans la journée !

 

Recettes issues de...

Recettes issues de...

DESSERTS INRATABLES

200 desserts inratables et ultra-faciles à réaliser !
Pas plus de 6 ingrédients pour limiter les courses, quelques minutes de préparation et le tour est joué ! La nouvelle bible de desserts, pour finir vos repas en beauté.

Collectif, éd. Larousse, « coll. Inratables », 416 p., 19,95 €.

 

Soupe d’agrumes aux épices

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 2 minutes
Temps d’infusion : 15 minutes

 

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 oranges
  • 2 pamplemousses
  • 10 cl de miel
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 étoile de badiane
  • 1 gousse de vanille

La préparation

  1. Pressez 2 oranges et versez le jus dans une casserole. Ajoutez le miel, la cannelle, l’anis étoilé et la gousse de vanille fendue et grattée. Chauffez puis laissez infuser 15 minutes hors du feu.
  2. Pelez à vif les oranges restantes et les pamplemousses. Détachez-en les quartiers, répartissez-les dans des assiettes et versez le sirop épicé dessus. Dégustez aussitôt.
Réponses d'expert : Vous prendrez bien un petit dessert

Réponses d'expert : Vous prendrez bien un petit dessert

Dr LAURENCE PLUMEY
Médecin nutritionniste

C’est le moment tant attendu de la petite note sucrée en bouche qui fait fondre de plaisir et conclut en douceur un repas rassasiant. Mais il y a dessert et dessert. Il peut aller du fruit frais – dessert frugal et très vitaminé mais que certains trouvent un peu insipide – au fondant au chocolat accompagné de sa crème anglaise… Fondant en bouche certes, mais ô combien gras, sucré et calorique : 300 calories la portion, soit 30% des calories du repas !

Salade de fruits, jolie, jolie… 

Heureusement, il existe des recettes de desserts à la fois rapides et faciles à préparer – et relativement légères en calories. Tout d’abord la classique salade de fruits. On le sait, les Français ne mangent pas assez de fruits – 1 adulte sur 2 consomme moins de 5 portions de fruits et légumes par jour. Que ceux et celles que la clémentine ou le kiwi du dessert n’inspirent guère pensent aux salades à base d’agrumes. Pour les varier, on fait appel aux épices – la note sucrée de la cannelle est parfaite et, de plus, c’est la plus antioxydante des épices – ou aux herbes – la menthe se marie très bien avec les agrumes. Des petits détails, certes, mais qui changent tout en goût. Et la gourmandise rejoint alors la santé, grâce à l’apport en vitamine C des agrumes et en antioxydants des herbes et des épices.

Des vertus de la cuisine anglaise

Quant aux desserts réellement sucrés, il n’y a pas que le gâteau au chocolat ! Une belle crème anglaise est tout simplement trois à quatre fois moins calorique que ledit gâteau. Elle le doit à l’absence de beurre ou autres matières grasses. C’est aussi le cas d’un flan dont on voit qu’il contient surtout du lait, des œufs, du sucre et de la fécule de maïs (parfait pour les intolérants au gluten… mais attention dans ce cas à la composition de la pâte sablée). Pensez aussi aux simples tartes aux fruits (sans qu’ils soient noyés dans la crème frangipane) et aux sorbets (moins caloriques que les glaces, plus crémeuses et donc grasses).

Encore un petit conseil : si vous craquez très légitimement pour un beau gâteau bien gras et bien sucré, pensez à manger des fruits au dessert du repas suivant, et à bouger dans la journée !

 

Recettes issues de...

Recettes issues de...

DESSERTS INRATABLES

200 desserts inratables et ultra-faciles à réaliser !
Pas plus de 6 ingrédients pour limiter les courses, quelques minutes de préparation et le tour est joué ! La nouvelle bible de desserts, pour finir vos repas en beauté.

Collectif, éd. Larousse, « coll. Inratables », 416 p., 19,95 €.

 

Les brûlures

Il ne faut jamais sous-estimer la gravité d’une brûlure. Elle doit rapidement être prise en charge, et en faisant les bons gestes.

 

Une brûlure est une lésion inflammatoire du revêtement cutané qui peut avoir différentes origines : source de chaleur, rayonnement UV, électricité ou produits chimiques caustiques… Sa gravité dépend de sa localisation, de sa profondeur, de son étendue et de l’agent causal. Mais aussi de l’état de santé de la victime – une maladie préexistante comme un diabète, une insuffisance cardiaque ou respiratoire… est un facteur péjoratif – et de son âge (enfant de moins de 3 ans, adulte de plus de 60 ans). Sa sévérité dépend également de la température atteinte par la peau et de la durée d’exposition à cette température.

 À lire aussi : Soigner les bobos vite et bien

 

Trois degrés

  • Lors d’une brûlure du 1er degré, l’atteinte se limite aux couches superficielles de l’épiderme et se traduit par une rougeur et une sensibilité accrue de la région touchée. La cicatrisation s’effectue en 8 jours maximum par desquamation, comme lors d’un coup de soleil.
  • Une brûlure du 2e degré provoque l’apparition de cloques (phlyctènes) remplies de liquide et une sensation de douleur extrême.
  • En cas de brûlure du 3e degré, il y a destruction de toute la peau (derme et épiderme) qui prend un aspect blanc ou noir, plus ou moins cartonné, et devient insensible.Aucune régénération spontanée ne peut être espérée : une greffe de la peau est nécessaire.
À savoir

À savoir

La sévérité de la brûlure peut être appréciée par l’étendue en pourcentage de la surface cutanée brûlée, en fonction des différentes zones du corps. Les brûlures atteignant plus de 10% de la surface corporelle chez un adulte (équivalent de trois paumes de main) sont qualifiées de graves et nécessitent un avis médico-chirurgical en urgence.

 

 À lire aussi : Les brulures, 1 2 3 degrés

 

Une urgence

Même du 1er ou du 2e degré, il faut consulter en urgence si la brûlure :

– occupe une surface supérieure à la moitié de la paume de la main,

– elle est située au niveau d’une articulation,

– elle concerne un nourrisson ou un petit enfant,

– les yeux ou la bouche sont touchés.

Une brûlure du 3e degré impose toujours une consultation en urgence.

 

Le premier geste : refroidir

Dans les autres cas de brûlure superficielle et peu étendue, on applique la règle des 15 : arroser immédiatement (pendant le premier quart d’heure) la brûlure avec de l’eau à 15 degrés, d’une hauteur de 15 cm (point d’impact au-dessus de la brûlure), et pendant 15 minutes. Attention, ce refroidissement immédiat doit se limiter à la zone brûlée pour ne pas entraîner d’hypothermie du brûlé, et il n’est pas indiqué si la brûlure est associée à une blessure. Puis, après avoir désinfecté la zone brûlée, on applique un protecteur cutané, calmant et cicatrisant (crème, gel ou pansement hydrocolloïde).

En cas d’inconfort, on peut être amené à rompre la phlyctène (en respectant les règles d’asepsie élémentaire). Il peut aussi arriver que la cloque se rompe spontanément, en général après quelques jours d’évolution. Dans les deux cas, il est important de nettoyer quotidiennement la plaie avec un antiseptique et d’évacuer les peaux mortes.

 À lire aussi : Comment favoriser la cicatrisation des plaies superficielles

 

Quelle conduite adopter ?

Quelle conduite adopter ?

Enlever les vêtements non adhérents, ne pas retirer ceux qui adhèrent à la peau brûlée.

  • Refroidir la brûlure à l’eau froide (15 °C) pendant 15 minutes.
  • Couvrir les brûlures étendues avec un linge humide et propre.
  • Ne jamais percer une cloque car elle protège le fond de la brûlure.
  • Ne pas appliquer de glace, ni de corps gras tels que de l’huile ou du beurre…
  • En cas de signes locaux d’infection (douleur, rougeur, chaleur, œdème, pus) ou de signes généraux (fièvre…), consulter un médecin.

Cap sur la Bretagne, berceau de la thalasso


COMMUNIQUÉ

La Bretagne est la destination « thalasso » par excellence. Bordée par la Manche, par l’océan Atlantique et par la mer d’Iroise, elle est le berceau de la thalassothérapie débarquée sur ses côtes en 1899. En un siècle, elle a peu à peu répandu son savoir-faire le long du littoral breton. La qualité des cures en Bretagne n’a d’égal que la diversité de ses centres et de ses richesses sous-marines.

 

Une terre naturellement riche

La longueur de ses côtes, la particularité de son climat océanique humide et changeant, les courants de ses eaux et ses célèbres marées dotent la Bretagne d’un écosystème marin dense et diversifié.

La quasi-totalité des algues utilisées en thalassothérapie provient d’ailleurs de cette région. Et pour cause : pas moins de 400 variétés d’algues différentes (brunes, rouges, bleues ou vertes) occupent, à tour de rôle, les eaux bretonnes au fil des saisons. La laminaire, le fucus et la dulse comptent parmi les plus recherchées. Ils nourrissent vos bains, vos enveloppements ou vos gommages de leurs propriétés reminéralisantes, détoxifiantes, hydratantes ou fortifiantes.

 

Des nombreux centres

La Bretagne est la région française qui compte le plus grand nombre de centres de thalassothérapie. Ses 15 établissements prestigieux mettent à la disposition de votre santé et de votre bien-être, des professionnels aux qualifications pointues : médecins, kinésithérapeutes, diététiciens, hydrothérapeutes, nutritionnistes…

Choisirez-vous les côtes de la Manche, au nord de la Bretagne, en optant pour une cure à Saint-Malo, à Roscoff ou à Pléneuf-Val André ?

Vous rendrez-vous plutôt à Douarnenez, sur les bords de la mer d’Iroise ?

Ou opterez-vous pour la Bretagne sud et l’océan, en allant à Carnac, à Bénodet, à Concarneau ou sur la presqu’île de Quiberon ?

 

A chacun son créneau

A Douarnenez, vous jouirez d’un panel de cures aussi nombreuses que diversifiées. Le parc naturel de la mer d’Iroise abrite, à lui seul, plus de 300 espèces d’algues. Le plus grand champ d’algues marines en Europe présente par ailleurs un très bon état écologique, qui le rend éligible à la culture des algues biologiques.

Au Nord, le Gulf Stream et les marées vous offrent une eau pure également propice à la prolifération des algues. C’est d’ailleurs à Roscoff, sur les bords de la Manche, que naquit la thalassothérapie en France. Le docteur Louis Bagot y construisit le premier centre de santé par la mer.

Au Sud, les côtes du Morbihan et de Loire-Atlantique vous proposent de goûter aux bienfaits de l’océan. A Belle-Ile, vous pourrez même vous fondre dans les éléments en mêlant soins de thalassothérapie et sensibilisation à l’environnement, dans un cadre respectueux de la nature.

 

Trouvez votre cure thalasso en Bretagne sur Thalasseo.com