Le bouillon de minestrone d’asperges au basilic

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 1 heure

 

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 botte d’asperges vertes
  • 1 poireau
  • 1 branche de céleri
  • 1 carotte
  • 1 bouquet de basilic
  • 1 l de bouillon de légumes
  • 300 g de petites pâtes
  • sel et poivre

La préparation

  1. Lavez et épluchez tous les légumes. Pour le poireau, ne gardez que la partie blanche. Émincez le poireau et le céleri, coupez la carotte en morceaux. Hachez la moitié du basilic.
  2. Mettez la carotte, le poireau et le céleri dans une casserole. Versez le bouillon, ajoutez le basilic haché et laissez mijoter 1 heure environ à feu doux.
  3. Coupez les asperges de façon à ne garder que les têtes, puis tranchez celles-ci en deux dans le sens de la longueur.
  4. Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson, filtrez le bouillon. Remettez-le sur le feu, ajoutez les pâtes et les têtes d’asperges. Salez et poivrez.

Pour finir
Parsemez du reste de basilic effeuillé avant de servir.

 À lire aussi : Les légumes de printemps

 

Le clafoutis aux cerises

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 25 à 30 minutes

 

Ingrédients pour 1 grand clafoutis ou 6 petits

  • 150 à 200 g de cerises (non dénoyautées)
  • 230 g de sève de kitul
  • 150 g de farine de riz
  • 100 g de fécule de pomme de terre
  • 30 cl de lait végétal (amande, riz, avoine, soja…)
  • 150 g de purée d’amande blanche
  • 100 g de yaourt de soja
  • 100 g de compote de pomme (sans sucre ajouté)
  • 1 c. à s. de vanille liquide
  • 1 pincée de sel
  • 1 fève tonka

La préparation

  1. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Dénoyautez les cerises.
  2. Dans un saladier, mélangez la farine de riz, la fécule, le lait végétal, la purée d’amande, le yaourt, la compote de pomme, la sève de kitul, la vanille et le sel. Ajoutez la fève tonka râpée, puis les cerises.
  3. Versez la préparation dans un grand moule ou dans des petits ramequins, puis enfournez pour 20 à 25 minutes. Passez quelques minutes sous le gril pour faire dorer le dessus.

Pour finir
Placez au frais avant de déguster.

Le milk shake framboise, pomme, coco et noix de cajou

Temps de préparation : 15 minutes

 

Ingrédients pour 60 cl

  • 200 g de framboises fraîches
  • 20 cl d’eau de coco
  • 20 cl de jus de pomme
  • 100 g de noix de cajou (mises à tremper dans l’eau la veille)
  • 40 g de cranberries séchées
  • 1 c. à c. bombée de thé matcha en poudre
  • 2 à 4 dattes séchées
  • 1 pincée de cannelle en poudre

La préparation

  1. Rincez les framboises et dénoyautez les dattes.
  2. Mixez les framboises avec l’eau de coco et le jus de pomme, puis passez au chinois pour ôter les pépins.
  3. Placez le coulis obtenu avec les autres ingrédients dans la cuve d’un blender, puis mixez le tout.

Pour finir
Armez-vous d’une paille, et savourez !

 

 À lire également : Verrines de tiramisu aux fruits rouges

 

À nous la sophrologie : on se relaxe avec Petit Bambou

Après nous avoir initié à la méditation, Petit Bambou a l’intention de nous mettre à la sophrologie. Alors on se précipite sur cette nouvelle appli parce que, tout comme la méditation, la sophrologie nous veut du bien. On peut la pratiquer partout et tout le temps, et en vacances on peut même s’offrir une double dose. #Joie #Relax

 

Mais au fait, c’est quoi la sophrologie ? On vous dit tout ce qu’il est important de savoir sur les différences entre la méditation et la sophrologie.

 

La méditation : être attentif sans juger

Commençons par la méditation. Celle de Petite Bambou est dite « de pleine conscience » ou « mindfulness ». L’intention de la méditation pleine conscience pourrait se résumer à porter une attention sans jugement sur tout objet de votre choix. Ça peut être votre corps, une infime partie de votre être, une pensée qui vous traverse, votre respiration, un simple morceau de chocolat. Ce qui compte c’est d’y porter attention, d’éveiller tous vos sens à ce que vous faites au moment où vous le faites. Il n’y a pas d’autre objectif que de vivre l’instant pleinement et sans jugement… et du coup il n’y a pas d’échec possible.

Voilà pourquoi quêter la relaxation via la méditation n’est pas forcément une bonne idée : vous pourriez avoir la sensation de ne pas y arriver et du coup l’impression d’un échec, ce qui nuirait aux bienfaits de la méditation. Cela ne signifie pas qu’on ne peut pas méditer et se relaxer, seulement que la relaxation n’est pas un objectif en soi (dans le cadre de la méditation).

La pleine conscience consiste donc à apprendre à être plus présent à nous-même et à notre vie pour ne plus se sentir tels des automates croulant sous ce que nous croyons être les contraintes du monde environnant. Méditer, c’est s’ouvrir aux sensations physiques et émotionnelles.

 

Petit bambou : + de 200 séances de méditation pour tous

Petit bambou : + de 200 séances de méditation pour tous

 

petit bambou« Méditer avec Petit bambou », c’est 275 000 personnes enregistrées (site et appli) en seulement un an et demi, et une communauté de près de 900 000 fans sur Facebook. Tout de même. Mais encore ? Petit bambou c’est plus de 200 séances méditation habilement classées par thèmes :

 

  • Découvertes (8 séances gratuites sur 12 (Attention, l’essayer c’est l’adopter !))
  • S’ouvrir (12 séances)
  • Les Fondamentaux (40 méditations différentes)
  • La Sérénité naturelle (20 séances)
  • Le Stress (16 séances)
  • Relations & compassion (17 séances)
  • Lâcher-prise (15 séances testées et approuvées par votre serviteur)
  • Mieux se connaître (8 séances)
  • Décisions et créativité (7 séances)
  • Harmonie collective (7 séances)
  • Manger en conscience (8 séances)
  • Marche méditative (3 séances)
  • Dans les Transports (4 séances ou comment vivre les grèves en toute sérénité)
  • les Classiques (11 séances avec des durées variables qui vont jusqu’à 50 minutes)
  • Petit Bambou Kids (4 séances for-mi-da-bles),
  • Parentalité bienveillante (10 séances)
  • Anxiété & examens (10 séances)
  • Poèmes (10 séances)
  • Questions d’âge (9 séances)
  • Musique & méditation (10 séances)

BESH 37 1 Capture écran Petit Bambou MéditationLe moins qu’on puisse dire, c’est qu’on a le choix. On peut bien sûr revenir sur les séances qui nous ont franchement plu, mais surtout se tourner vers de nouvelles séances toujours différentes !
C’est un comité d’experts en méditation et sur les problématiques de stress qui a conçu ce programme. Un programme régulièrement enrichi. Vous pouvez découvrir la méditation de Petit Bambou grâce aux 8 séances gratuites ; le reste du catalogue est disponible grâce à un abonnement à partir de 4,99€ / mois.

Appli à télécharger dans l’App Store et disponible sur Google Play

 

La sophrologie : ce n’est pas que de la relaxation

On associe souvent la sophrologie à la relaxation. Mais c’est bien sûr un petit peu plus complexe que cela. Nombre de praticiens, et le Dr Michèle Pisani en charge du programme Sophrologie de Petit Bambou, en premier lieu, s’accordent à dire qu’on est plutôt au croisement des méthodes de relaxations orientales et occidentales.

La sophrologie se fonde sur un mélange de plusieurs pratiques : l’hypnose : La sophrologie retient de l’hypnose le niveau de conscience, une sorte d’entre-deux, entre veille et sommeil – et l’accompagnement de la voix du sophrologue – ; le yoga : la sophrologie va piocher quelques postures mais surtout le travail effectué sur le souffle ; le bouddhisme, en adoptant des techniques de méditation ; enfin des techniques de relaxation (de Jacobson et de Schultz).

Les objectifs de la sophrologie, dans le cadre de l’application Petit Bambou, se résument à une détente générale, une diminution du stress, de l’anxiété.

Histoire et étymologie de la sophrologie

Histoire et étymologie de la sophrologie

La sophrologie a été créée par Alfonso Caycedo en 1960 (raison pour laquelle on parle souvent de sophrologie caycédienne).
Si on se penche sur les racines grecques du mot sophrologie, on trouve sôs pour sérénité, harmonie, équilibre ; phrën pour consciences ou esprit ; et logos pour la science. Donc si on assemble ces jolis mots, on arrive à la « science de la conscience sereine » ou la « science d’un esprit harmonieux ».

Une relaxation dynamique

En sophrologie, la relaxation est dite « dynamique ». Tout le corps est convoqué. Car, et le Dr Pisani insiste (et on note la différence avec la méditation), en détendant le corps, on détend le mental et vice versa. La raison pour laquelle il est beaucoup question de respiration, de mouvements (de tête par exemple), de contractions musculaires. Selon le fondateur de la sophrologie (cf. encadré ci-dessus), nous disposons de 5 « systèmes corporels » :

1 / La tête
2 / Le cou, les épaules et les parties postérieures des bras, avant-bras, mains et doigts
3 / Le thorax et les régions antérieures des bras, avants bras, mains et doigts
4 / Les régions abdominale et lombaire
5 / Le « bas du corps », soit le bas-ventre, la région du pubis et les membres inférieurs.
Une sixième zone est appelée « mégasystème » qui représente tout le corps et se situe au niveau du nombril.
Et à chaque système correspond un « point d’intégration », aussi appelé « espace d’interaction ».
Durant une séance, on passera d’un système à l’autre par ordre chronologique, soit du haut vers le bas, en tâchant de détendre chaque zone tour à tour.

La sophrologie <em>made in</em> Petit Bambou : essayez, c’est gratuit !

La sophrologie made in Petit Bambou : essayez, c’est gratuit !

BESH 37 1 Capture écran Petit bambou sophro

Maintenant qu’on vous a tout dit de la sophrologie, on vous livre notre conseil le plus important : testez et vous verrez ! Petit Bambou vous propose 4 séances GRATUITES. L’idée : vous inviter à tester et à vous faire du bien. L’appli sort aujourd’hui !

Appli à télécharger dans l’App Store

 

Si ces 2 disciplines sont bel et bien différentes, les deux ont en commun de permettre à chacun de trouver de nouvelles ressources en lui-même et d’améliorer sa qualité de vie, aider chacun à prendre soin de soi avec des solutions à la portée de tous.
Donc, pourquoi choisir ? A vous la méditation ET la sophrologie !

Traiter une allergie au soleil (lucite estivale bénigne)

Charlotte, 46 ans : chaque été, ma fille de 16 ans se couvre de plaques rouges qui démangent dès qu’elle s’expose au soleil. Comment prévenir et traiter ces réactions ? Vont-elles finir par disparaître complètement ?

 

Qualifiée d’allergie, la lucite estivale bénigne (LEB) est la plus fréquente des éruptions cutanées déclenchées par les rayons solaires. Son origine est inconnue, elle serait due à une réaction immunoallergique locale. Elle se manifeste par des papules au niveau du décolleté, des épaules, des bras et des jambes. Elle touche essentiellement les jeunes femmes entre 15 et 35 ans, de préférence celles qui ont un phototype clair.

 

Apparition rapide de boutons sur la peau

Cette dermatose apparaît quelques heures à quelques jours après une exposition intense aux rayons solaires UV, principalement les UVA longs. Elle récidive après chaque exposition, puis s’atténue quand le bronzage s’intensifie. Elle peut durer une ou deux semaines et disparaît sans traitement. Elle se manifeste chaque année, quelquefois avec moins d’intensité, mais elle peut s’aggraver d’année en année avant de disparaître définitivement.

Prévention contre l’allergie solaire

La meilleure prévention est la protection vestimentaire (vêtements couvrants, chapeau à large bord) et solaire à spectre large à base de filtres et/ou d’écrans dirigés contre les UVB (SPF 50+) et les UVA. Le produit est appliqué en quantité suffisante, son application doit être renouvelée régulièrement (toutes les 2 heures), même en cas de ciel nuageux. Il faut également se méfier d’une exposition indirecte (à travers une vitre) ou par réverbération (sous le parasol).

Traiter cette réaction au soleil

Les compléments alimentaires à base de caroténoïdes n’ont pas démontré leur efficacité en prévention, mais certains patients y trouvent un bénéfice. Ils comportent des contre-indications et le conseil du pharmacien est essentiel. Un dermocorticoïde permet de soulager les démangeaisons et de diminuer l’intensité de l’éruption. Un antihistaminique oral peut également être conseillé en cas de prurit intense. Les autres solutions thérapeutiques envisageables sur prescription dermatologique sont la PUVAthérapie qui donne de bons résultats, les antipaludéens de synthèse qui ont une bonne efficacité en prévention ou l’acide para-aminobenzoïque.

Amours d’un soir ou de toujours ?

Quel(le) amoureux(se) de vacances êtes-vous ? Rencontrerez-vous l’âme sœur ou profiterez-vous à fond des tentations de l’été ?

Les vacances pointent enfin le bout de leur nez, avec leurs promesses de voyages, de rencontres inattendues, de soirées improvisées et de surprises espérées. Prêt(e) à vivre le vrai coup de foudre, ou plutôt de vous laisser porter par l’envie du moment… Faites le point avant de boucler votre valise pour partir du bon pied.

1.Alors que vous buvez tranquillement un verre au bar de la plage, votre voisin(e) de table vous dépose son numéro griffonné sur une serviette avant de disparaître. Votre réaction ?
2.Avez-vous déjà été inscrit(e) sur un site ou une appli de rencontre comme Tinder, Happn et les autres ?
3.Vous êtes invité(e) à un barbecue chez de lointains cousins. Vous connaissez très peu de gens. Quelle tenue choisissez-vous ?
4.Le/la maître-nageur sauveteur(se) vous lance des œillades à chaque fois que vous allez vous baigner.
5.Lorsque vous rencontrez quelqu’un qui vous plaît, la première chose que vous faites ensuite :
6.L’alchimie sexuelle, pour vous, c’est une question de :
7.Votre bande a réussi à vous traîner en discothèque après un dîner arrosé. Un charmant jeune homme / une charmante jeune femme se serre contre vous sur le dancefloor. Que faites-vous ?
8.Vous avez cédé aux avances de votre prof de beach yoga et passé la nuit avec lui/elle. Au réveil…
9.A la plage, alors que vous vous contorsionnez pour vous changer à l’abri de votre serviette sous l’œil insistant de votre voisin de parasol, celle-ci tombe sans prévenir, dévoilant votre intimité.
10.Vous partez demain, et votre amour de vacances, qui vit à l’autre bout du pays, semble au désespoir de vous laisser partir.

Du cru, du goût : on célèbre la raw food

La raw food ou « alimentation vivante », c’est la garantie de préserver les minéraux et les vitamines des aliments, et de retrouver les vraies saveurs.

 

Comprendre la Raw food

C’est vers la traduction anglaise qu’il faut se tourner : « raw » signifie « cru », mais peut aussi être interprété comme « pur », « brut » ou même  « sauvage ». L’objectif est de se concentrer sur les goûts de l’aliment et de faire ressortir ses bienfaits naturels. On parle d’ « alimentation vivante » et la nourriture doit être crue ou chauffée à moins d’une quarantaine de degrés.

 

Déguster la raw food

Quatre recettes qui sortent tout droit d’un livre magnifique dont on vous parle ici (avec en prime une interview de Solla Eiriksdottir, la star islandaise de la Raw Food.)

10 conseils beauté pour l’été

Rester belle et fraîche tout au long de l’été, cela ne s’improvise pas. Suivez notre plan d’attaque et irradiez jusqu’à la rentrée.

 

Chic, il fait chaud, il fait beau, nous pouvons (enfiiiiin) ressortir nos jolies jupes et nos tops légers. Pour gambader avec légèreté et élégance jusqu’à la rentrée, ces quelques règles d’or vous permettront de prévenir les petits maux de l’été et leurs conséquences disgracieuses sur notre apparence.

 

1 – Alerte brillance

Le beau temps, on dit oui, la peau luisante, on dit non. Comment garder un teint mat tout l’été ? Optez pour une eau démaquillante sans rinçage matin et soir, et privilégiez une crème hydratante non grasse et matifiante. Vous avez tendance à bourgeonner lorsqu’il fait chaud ? Appliquez au moins une fois par semaine un masque matifiant, et évitez le décapage au gommage qui ne fera qu’aggraver le problème. N’hésitez pas à vous tapoter la peau plusieurs fois par jour avec une lingette absorbant l’excès de sébum.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Masque Purifiant de Caudalie à l’argile blanche, sauge et zinc qui laisse la peau douce et matifiée. Environ 18 €.
  • Eau micellaire Bioderma, environ 8 €.
  • Crème hydratante légère Aquareva de Noreva, qui pénètre instantanément en laissant une sensation de fraîcheur. Prix environ 12 €.

 

2 – Mollo sur le make up

Parce que même les princesses transpirent lorsqu’il fait chaud, ayez la main légère sur le maquillage une fois les beaux jours arrivés. On oublie le fond de teint, et on lui préfère une crème correctrice (CC Cream) intégrant un écran solaire (tant qu’à faire) qui corrigera les petites imperfections et harmonisera notre teint. Avec un zeste de blush sur les pommettes, une couche d’anticernes sur les paupières pour fixer les pigments de votre fard, vous resterez parfaite même si la clim du bureau tombe en panne.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • CC Cream Rosaliac de La Roche Posay, qui hydrate, couvre les rougeurs et imperfections et contient une protection solailre SPF 30. Prix environ 16 €.

 

3 – Appliquer correctement sa crème solaire

 Faut-il encore le dire : l’écran solaire est indispensable tout au long de l’été, et pas uniquement à la plage. Dès que votre peau est exposée au soleil, elle a besoin d’une protection renforcée. Si l’on pense à crémer son visage et son décolleté, on oublie souvent d’autres zones tout aussi essentielles. Les avant-bras et les mains lorsqu’on roule en voiture (les UVB traversent les vitres), les lèvres qu’on protège grâce à un baume anti-UV, les oreilles et la nuque, souvent touchées par le cancer de la peau. Adepte de la sieste à la plage ? Pensez à vous tartiner les aisselles d’une crème résistante à la transpiration avant de vous endormir avec les bras croisés, ainsi que les pieds (le dessus ET le dessous). Demandez à votre voisin(e) de vous crémer généreusement le dos, et n’oubliez pas l’arrière des jambes. Chapeau et tunique pour les heures les plus chaudes seront d’indispensables alliés pour ne pas brûler.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Eucerin SUN Fluid 50+ pour le visage, qui allie une très haute protection UV et une protection cellulaire.
  • Spray lacté pour le corps SPF 30 Les Polysianes. Prix environ 11 €.

 

 4 – Mettre ses cheveux sous protection

Eau de mer, chlore, soleil, vent dessèchent et ternissent notre chevelure, qui ressemble davantage à un filet de pêche qu’à une crinière de sirène. Si vous avez une coloration, ça peut virer à la cata complète. Investissez dans un masque ou une huile contenant un filtre UV (ou d’un indice KPF, l’équivalent pour les cheveux du FPS de la peau) et appliquez-le généreusement avant chaque exposition. Le soir, rincez à l’eau tiède avec quelques gouttes de vinaigre pour éliminer les résidus. Si vous avez les cheveux longs, rendez-vous service en les attachant dès que le mercure dépasse 25°C, vous limiterez les efforts de votre corps pour réguler sa température interne.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Phytoplage Voile Capillaire Haute protection, à vaporiser régulièrement pour poser un écran invisible et non gras pour protéger nos cheveux. Prix environ 12 €.

 

5 – Uniformiser son bronzage

Un joli teint hâlé qui fera rager les copines au retour de l’été, vous dites oui ? N’oubliez pas de mettre dans votre vanity case un gommage à appliquer en massant doucement votre peau AVANT de rentrer dans la douche. Vous éliminez ainsi les cellules mortes, unifiez le teint et favorisez la pénétration des soins hydratants. Les peaux fragiles opteront pour une formule de gommage doux, et se limiteront à un gommage par semaine max. Et parce qu’il vaut mieux tricher qu’abuser du soleil, mélangez un peu d’autobronzant à votre crème hydratante pour prolonger l’effet bonne mine.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Gommage doux corporel Avène : il décolle en douceur les peaux mortes et laisse la peau douce. Prix environ 15 €.
  • Autobronzant lait hydratant Visage et Corps Laboratoires Vichy, à appliquer 2 à 4 fois par semaine pour un bronzage progressif couplé à une hydratation intense. Prix environ 10 €.
  • Prolongateur de bronzage visage NUXE Bio, qui apaise la peau après les expositions, unifie et illumine le bronzage. Environ 12 €.

 

6 – S’hydrater sans compter

Lors des fortes chaleurs, il est essentiel de boire au moins 1.5 l d’eau pour apporter à notre organisme l’eau dont il a besoin. N’oublions pas que le corps est composé à 60% d’eau ! N’attendez pas d’avoir soif pour boire : la soif intervient lorsque le corps est déjà déshydraté. Ayez toujours une bouteille d’eau à portée de main dans votre sac, surtout à la plage. Buvez gourmand en testant nos savoureuses recettes de smoothies (sans sucres ajoutés), popsicles et eaux détox ultra tendance cet été, sans oublier les rafraîchissantes soupes froides, riches en eau aussi. Rappelons à toutes fins utiles que le rosé n’hydrate pas, pas plus qu’aucun autre alcool.

 

7 – Chouchouter sa peau après la plage

 Entre le sable, le vent, le sel ou le chlore, la peau est souvent desséchée en fin de journée farniente. De retour à la maison, on la rafraîchit avec une mousse nettoyante ou une eau micellaire pour le visage et le décolleté. On ajoute une vaporisation d’eau florale ou thermale aux vertus apaisantes après la douche. Et bien sûr, on applique généreusement un soin après-soleil réparateur qui va nourrir et réhydrater en profondeur l’épiderme échauffé par le soleil.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Baume réparateur après-soleil Bariésun Uriage qui associe des actifs apaisants, nourrissants, hydratants et anti-radicalaires et apaise les peaux échauffées. Prix environ 8 €.
  • Eau florale de camomille noble de Sanoflore, apaisante et adoucissante. Prix environ 9€.

 

8 – Garder la jambe légère

Pour éviter les pieds gonflés et les problèmes de circulation, on chouchoute ses gambettes tout au long de l’été. Appliquez matin et soir un gel fraîcheur en massant vos jambes de la cheville à l’aine : vous donnez un coup de fouet à votre circulation et vous enveloppez d’une délicieuse sensation de fraîcheur. Si vous êtes sujette aux problèmes de circulation, renouvelez l’opération pendant la journée en glissant un spray fraîcheur dans votre sac pour. Réduisez les épices, l’alcool, le café ou le sel dans votre alimentation, terminez vos douches par un jet d’eau froide sur les jambes, placez un coussin sous vos pieds la nuit et n’emprisonnez pas vos pieds dans des chaussures trop serrées.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Spray jambes lourdes Pranarom pour une sensation de légèreté et de fraîcheur immédiate. Prix environ 15 €.
  • Gelée ultra Fresh Jouvence à appliquer en massage léger à tout moment de la journée. Prix environ 11€.

 

9 – Bichonner nos pieds

Mis en valeur dans nos sandales estivales, nos pieds requièrent une attention particulière. Même les princesses transpirent, on l’a déjà dit : changez donc de chaussures tous les jours pour bien laisser sécher vos semelles intérieures. Ajoutez dans vos chaussures des semelles à base de charbon, qui ont la fabuleuse capacité d’absorber l’humidité et les odeurs. Si vos pieds transpirent beaucoup, frottez-les avec une pierre d’alun qui régulera la transpiration. A la sortie de la douche, appliquez une crème hydratante spéciale pieds en insistant sur les zones les plus sèches. Evitez de les décaper trop souvent avec une râpe : une à deux fois par mois, c’est suffisant pour éliminer la corne. Si vous portez des chaussures fermées, saupoudrez vos pieds de talc qui limitera la transpiration.

Les bonnes idées produits ?

Les bonnes idées produits ?

  • Crème pieds talons abîmes Neutrogena qui hydrate intensément et aide à réparer les talons abîmés dès la première application. Prix environ 6 €.
  • Vaporisateur déo anti-transpirant pieds Akileine, qui agit instantanément. Prix environ 8 €.

 

10 – Manger orange

Travaillez votre joli teint de l’intérieur et prolongez votre bronzage en remplissant votre assiette de fruits et légumes riches en bêta-carotène. Cette provitamine A stimule la production de mélanine qui donne à notre peau sa couleur bronzée et la protège aussi de l’effet oxydant des radicaux libres. Où la trouver ? Dans les fruits et légumes de couleur orange, abricots, mangue, pamplemousse, carotte… et certains légumes verts comme le poivron, les épinards ou le cresson.

Risques liés la sédentarité : il est temps de se bouger

Diabète, hypertension artérielle, cholestérol… : 5.3 millions de décès dans le monde sont dus aux effets de la sédentarité. C’est plus que le tabac. La Fédération Française de Cardiologie sonne l’alarme et propose un programme d’activités physiques quotidiennes pour changer ses habitudes.

 

On pensait que le tabac était le grand méchant loup des facteurs externes de mortalité. Eh bien non : la sédentarité, autrement dit le fait de rester vissé toute la journée sur sa chaise de bureau ou dans son canapé, serait à l’origine de 5.3 millions de décès dans le monde en 2008, contre 5.1 millions pour le tabac. Gloups.

 

Les effets de la sédentarité

Au quotidien, le maintien prolongé de la position assise et le manque d’activité physique favorisent l’obésité, l’hypertension artérielle (+12 % !), le diabète (+12 à +35 % !!), et l’élévation du cholestérol. Pourquoi ? La sédentarité « encrasse » l’organisme en augmentant les niveaux de stress oxydant et d’inflammation, d’où les chiffres de mortalité impressionnants. « Bouger au quotidien est vital » rappelle le Pr François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes : la Fédération Française de Cardiologie (FFC) recommande pour cela de pratiquer au minimum 30 minutes d’activité physique modérée par jour.

 

Les bénéfices de l’activité physique quotidienne

Notre mode de vie tend à réduire l’activité physique au strict minimum : voiture, TV, ordinateurs… « L’humain est fait pour bouger, pas être assis », rappelle le Pr Claire Mounier-Véhier, présidente de la FFC. Et pourtant, plus on passe de temps journalier en position assise, et plus l’espérance de vie en bonne santé est courte, toutes tranches d’âge confondues. Oui, les ados et les enfants sont aussi concernés que les adultes. 30 à 45 minutes d’activité physique quotidienne améliore la façon dont les muscles utilisent le sucre, ce qui diminue le risque de diabète et augmente le « bon » cholestérol. Cela réduit également de 30% environ le risque d’accident cardio-vasculaire selon plusieurs études internationales récentes.

 

Conseils pour se bouger au quotidien

On vous voit venir : 30 minutes d’activité physique modérée par jour, c’est un objectif facile à atteindre. Comment ? En prenant l’escalier, en descendant une station plus tôt que son arrêt, en restant debout lorsqu’on téléphone, en se levant pour aller voir nos collègues plutôt que de les appeler ou de leur écrire, en prenant le temps d’aller marcher 10 minutes après votre déjeuner, en restant debout dans les transports en commun… Bref, en sautant sur chaque opportunité de se bouger un peu pour qu’à la fin, cela fasse beaucoup.

Méta-analyses publiées dans l’International Chair on Cardiometabolic Risk (ICCR) en 2012

Envie d’en savoir plus ?

Envie d’en savoir plus ?

La FFC joint l’action à l’avertissement en proposant sur son site des vidéos ludiques à découvrir et partager pour mettre en pratique ces bons réflexes au quotidien.

 

La raw food : percée d’une cuisine nature et végétarienne

Solla Eiriksdottir nous fait plonger dans sa cuisine. Saine et à base de produits bruts et crus, son livre regorge de recettes plus qu’appétissantes (et végétariennes !).
Son vœu « Inciter un maximum de personnes à adopter un mode de vie sain, à consommer plus de légumes et d’aliments crus, à prendre soin des autres, surtout de notre Terre. »

 

Très populaire aux Etats-Unis ou en Allemagne, la « Raw Food » (« nourriture crue ») a récemment fait son entrée en France. Quelles sont les bases de ce régime « crudivore » et surtout quels sont ses atouts ? Faisons le tour de la question avec Solla Eiriksdottir, chef réputé et véritable star islandaise.

 

L’  « alimentation vivante »

C’est vers la traduction anglaise qu’il faut se tourner : « raw » signifie « cru », mais peut aussi être interprété comme « pur », « brut » ou même  « sauvage ». L’objectif est de se concentrer sur les goûts de l’aliment et de faire ressortir ses bienfaits naturels. On parle d’ « alimentation vivante » et la nourriture doit être crue ou chauffée à moins d’une quarantaine de degrés.

La raw food c’est la garantie de :

La raw food c’est la garantie de :

  • Préserver les minéraux et vitamines des aliments
  • Retrouver les saveurs car il n’y a pas d’ajout d’additifs gras, salés ou sucrés
  • Favoriser la digestion, meilleure lorsque les aliments sont à l’état de nature)

 

Solla Eiriksdottir veut nous faire manger cru

Ce chef réputé de 4 restaurants en Islande nous propose son cinquième livre de recettes végétariennes plein de fraîcheur et de créativité et le premier publié en France ! Déjà enfant, Solla Eiriksdottiré se sentait proche de la nature et des aliments purs et bruts ; ses parents cultivaient un potager à Reykjavik et l’ont fait plongé dans la cueillette et le jardinage où elle a découvert tous les bienfaits de cette activité : être au grand air et partager des moments en famille pour récolter et cuisiner des aliments frais.

Elle s’est doucement passionnée pour la cuisine de ces aliments et a souhaité partagé cela non plus juste avec sa famille. Dans ce livre, « Raw Food, recettes végétariennes pour une nouvelle cuisine nature », elle invite le lecteur à faire un magnifique voyage à travers des photos de somptueux paysages islandais et ses recettes familiales toutes « Raw food » et végétariennes. Plonger dans cet ouvrage permet de partager la passion de la famille Eiriksdottit pour les aliments sains et savoureux en réalisant des recettes en fonction des saisons du petit déjeuner au diner, adaptées aux régimes spécifiques (sans gluten, végétaliens, sans fruits à coque…).

Solla propose aussi des occupations à tester au gré des saisons : faire germer des graines au printemps ou même préparer des crèmes hydratantes en hiver. En conclusion, ce livre est un véritable concentré de fraîcheur – merci aux aliments crus et bruts – grâce aux activités proposées et photos qui transportent chaque lecteur vers l’éclat de la Suède et la mentalité pure du raw food.

Green-Cake

Fermented-Beet

 

 

5 questions à Solla Eiriksdottir pour comprendre la « raw food »

1/ BIEN-ÊTRE & santé : Comment définiriez-vous la « raw food » ? Est-ce forcément des aliments crus ?

Solla Eiriksdottir : La « raw food » est une cuisine à base d’aliments qui ne sont jamais cuits au-delà de 47 °C*. De mon point de vue, ce n’est pas primordial de suivre un régime 100% cru. Il est plus intéressant de se concentrer sur un régime qui additionnerait les légumes et les aliments verts, en laissant de côté les ceux qui sont sur transformés et travaillés.

Je cuisine beaucoup avec des aliments entiers et bruts, mais je ne me prive pas d’utiliser des cuissons dès lors qu’elles sont douces. L’idée est d’essayer autant que possible de ne pas utiliser plus de chaleur que nécessaire. Il est particulièrement important d’être prudent avec les huiles surchauffées, je m’interdis bien sûr la friture.

*NDLR : Cette température permet de conserver au mieux les propriétés nutritionnelles des aliments ainsi que les saveurs originelles.

 

2/ BIEN-ÊTRE & santé : Comment vous êtes-vous passionnée pour les aliments crus ?

Solla Eiriksdottir : La Raw Food est pour moi comme une brise de fraicheur : elle permet des combinaisons délicieuses et met les saveurs au cœur de la cuisine. Cela nécessite d’être très inventif dans la préparation des aliments. La Raw Food permet de concilier créativité et bienfaits nutritionnels de façon moderne.

 

3/ BIEN-ÊTRE & santé : Vous venez d’Islande, un pays froid, n’était-il pas trop difficile d’adopter une alimentation totalement crue ?

Solla Eiriksdottir : Ici, en Islande, nos maisons sont chauffées avec de l’eau géothermique ; il fait alors toujours chaud dans nos maisons ! Nous n’avons pas si froid ici, même en hiver. Et les amateurs de Raw Food possèdent habituellement des déshydrateurs spécifiques qui peuvent chauffer la nourriture jusqu’à 47 ° C, ce qui est une température plutôt agréable pour un repas.

 

4/ BIEN-ÊTRE & santé : La raw food permet-elle de respecter les régimes alimentaires spécifiques ?

Solla Eiriksdottir : Oui, et c’est très simple. Quel que soit le régime alimentaire que vous choisissez de suivre, il faut essayer d’utiliser des ingrédients et aliments entiers de bonne qualité, de préférence organiques. Il convient également d’augmenter la proportion de légumes frais. Le fait de consommer 50 % d’aliments crus fonctionne très bien pour beaucoup de gens. Cependant, chaque individu est unique et je pense qu’il est important que chacun suive sa propre intuition. Les meilleures choses pour vous sont celles qui vous font sentir plein d’énergie et de vie.

 

5/ BIEN-ÊTRE & santé : Auriez-vous des conseils à donner pour les futurs adeptes de cette cuisine nature ?

Solla Eiriksdottir : Notre secret de famille pour une bonne santé se cache dans les légumes fermentés. Les qualités l’alimentation fermentée sont extraordinaires. J’invite tous ceux qui sont prêts à modifier leur alimentation partants à le faire lentement et progressivement car il est important de donner au corps le temps de s’adapter aux changements. Je crois qu’il vaut mieux se concentrer sur ce que l’on peut ajouter dans notre alimentation plutôt que sur ce qu’il faut éliminer. Si vous vous concentrez sur l’ajout d’un bon nombre de délicieux aliments sains, vous aurez, au final, peu de place pour les sucres, les aliments sur transformés et non raffinés.

 

6 / BIEN-ÊTRE & santé : Pouvez-vous nous parler un peu plus de vous et de vos projets futurs ?

Solla Eiriksdottir : Dans notre vie quotidienne nous sommes très occupés avec la famille, le travail et tous nos intérêts et nos projets. Ma fille Hildur est la mère de deux jeunes enfants, nous aimons toutes les deux en prendre soin et passer du temps avec eux. Je suis une grand-mère enthousiaste et dévouée.

L’une de nos passions communes est le jardinage. Ce que nous cultivons nous lie avec la nature et le cercle de la vie. Notre rêve est de faire pousser encore plus d’aliments chaque année. Nous aimons créer ensemble.

Côté restaurants, il y en a 4 aujourd’hui. On y sert une nourriture délicieuse et saine, un mélange d’aliments crus, végétaliens et d’aliments entiers. On propose également une option avec viande. L’accent est mis sur des ingrédients de bonne qualité et à chaque repas ce sont des plats savoureux.

 

À lire

À lire

Raw-foodRAW FOOD, RECETTES VEGETARIENNES POUR UNE NOUVELLE CUISINE NATURE, de Solla Eiriksdottir aux Edition Phaidon

Pour vous procurer ce livre, cliquez ici

Solla Eiriksdottir

Solla Eiriksdottir

Chef islandaise passionnée par la “raw food” (cuisine crue), Solla Eiriksdottir est l’auteur de ce livre à succès.