Je retrouve mon énergie avec le Qi gong

Épuisée, stressée, les nerfs à fleur de peau ? Chassez les tensions et gardez l’équilibre grâce au Qi gong. Ce n’est pas un hasard si des millions de Chinois pratiquent cette gymnastique énergétique quotidiennement, dans un parc ou au bureau.

Vieux de cinq mille ans, le Qi gong est issu à la fois de la médecine traditionnelle chinoise, du taoïsme, du bouddhisme, du confucianisme et des arts martiaux. Selon les principes de cette médecine traditionnelle, lorsque l’énergie vitale est bloquée le corps tombe malade. Sa (re)mise en mouvement régénère les organes et les fonctions essentielles de l’organisme, abolissant les blocages responsables de maladies. On comprend mieux pourquoi dans cet art tout est destiné à capter le « Qi » (énergie du monde) et à le faire circuler harmonieusement dans tout l’organisme.


Pourquoi ce serait bon pour moi le Chi Qong ?

« Dans la vie d’aujourd’hui où tout va très vite et où nous sommes de plus en plus sollicités par les contraintes extérieures, cette méthode permet de mieux maîtriser sa vitalité, nos émotions, notre relation entre notre intériorité et l’extérieur. Afin de se retrouver soi-même, d’épanouir ce que nous avons en nous. » Pour Dominique Casaÿs, Président de la Fédération des Enseignants de Qi Gong et Arts Energétiques (FEQGAE) et co-directeur du Centre Culturel et Réseau National « Les Temps du Corps », le Qi gong nous permet de recréer le lien entre le corps et l’esprit.


Comment ré-harmoniser mon Qi ?

« Grâce aux postures et aux mouvements lents, vous faites circuler et répartissez l’énergie dans tout l’organisme. Le travail sur la respiration oriente les mouvements du Qi à l’intérieur du corps, ce qui permet de les intensifier. En y ajoutant la concentration ou l’intention dans l’exercice (un membre, un organe, un point d’énergie ou encore une image de la nature) vous créez un lien entre le corps et l’esprit. Vous allez vers une unité. Vous réduisez la séparation entre la tête d’un côté, le corps de l’autre. »


Il va me falloir des années pour y arriver à exercer le Chikong !

Comme pour le yoga, on parvient à créer une pause en se focalisant sur la respiration, le mouvement, le ressenti, l’instant présent. « Les bienfaits se ressentent rapidement. Ce souffle vital, vous l’avez en vous. Malheureusement, à cause des tensions, du stress, de la fatigue accumulée, il ne circule plus ou mal. Il suffit de quelques exercices simples pour le relancer. Vous vous sentirez rapidement plus énergique. Vous serez plus en forme. D’autres exercices quotidiens évitent que ce souffle ne se bloque et vous aident à le canaliser afin de prévenir ses fluctuations qui ont un impact direct émotionnel (colère, nervosité, déprime, morosité).


Oui ! Mais je m’adresse à qui pour des Qi Gong exercices ?

Fiez-vous à votre bon sens et à votre discernement pour faire le bon choix. « Etant une technique énergétique à la mode, vérifiez que le professeur a été formé par la Fédération des Enseignants de Qi Gong et Arts Energétiques. Sur le site www.federationqigong.com vous avez un listing de 600 enseignants en France. Un ou deux cours d’essai donne toujours une bonne idée de la qualité de l’enseignement. Si vous avez la trentaine et que vous êtes dynamique, cherchez des cours dans un club pratiquant des arts martiaux asiatiques.  »

À lire

À lire

ENTREZ DANS LA PRATIQUE DU QI GONG
Très accessible, pratique et accompagné d’un DVD d’exercices commentés, cet ouvrage permet de progresser à son rythme. Il est le fruit d’une longue expérience de l’enseignement du Qi Gong en Occident.
Ke Wen. Editions du Courrier du Livre.

Raquettes à neige pour faire des promenades dans la neige

Vous aimez marcher dans la neige toute fraîche et l’entendre craquer sous vos pieds ? N’attendez pas, chaussez vos raquettes à neige. C’est une excellente activité pour rester en forme.


J’aime cette liberté

Ainsi nous sommes loin des stations bruyantes et des pistes bondées. Comme pour les skieurs et les snowborders en quête de neige vierge, fouler la poudreuse dans un silence absolu procure l’intense plaisir d’évoluer en pleine nature et en totale liberté. Pas besoin de forfait à la journée ou à la semaine, il n’existe ni horaire ni file d’attente pour les remontées mécaniques… Quoi de plus extraordinaire que partir à la découverte de zones de montagne en partie ou totalement inaccessibles, d’observer la faune et d’examiner des traces laissées par différents animaux ? Rien de tel pour nous évader mentalement et physiquement avec une raquette neige.


Je relève le défi !

Si vous pouvez marcher, vous pouvez raquetter ! Il suffit d’acheter ou de louer une paire de raquettes, des chaussures de randonnées à tige haute, aussi solides qu’imperméables. Et c’est parti. Après quelques minutes, ça vient tout seul. Levez le genou un peu plus haut que d’habitude pour ne pas vous prendre les pieds dans le tapis neigeux. En descente, adoptez une position un peu plus sur l’arrière, comme sur les surfs, et laissez-vous glisser. Dans les dénivelés, n’hésitez pas à vous aider des bâtons télescopiques. Pour les montées, penchez-vous en avant et appuyez sur la pointe des pieds.


J’améliore mon endurance en raquette

Si chacun peut adapter sa vitesse selon ses capacités physiques, la raquette est une véritable activité d’endurance, au même titre que le ski de fond, la course à pied, la marche rapide ou nordique. Pour en profiter pleinement, ne partez pas trop vite. D’autant plus qu’à la montagne, plus vous montez plus l’oxygène se fait rare. Au moindre effort, le cœur bat plus vite, la respiration s’accélère afin de pallier ce manque. Écoutez votre corps. Cœur, bras, dos, abdos, fessiers, cuisses (quadriceps et ischio-jambiers), mollets… sont mis à rude épreuve. Prévenez crampes, tendinites et autres claquages en vous échauffant correctement et en vous étirant. Les foulées ne sont pas les mêmes avec ou sans raquettes. Adaptez le rythme, la difficulté du terrain et la distance à votre niveau de forme.


Je choisis mon itinéraire

Les circuits découverts dans les stations sont sans risque et accessibles à tous. Pour les promenades sur circuits balisés, il n’est pas indispensable d’être un grand technicien de la raquette pour évoluer sur des pistes ou des sentiers plus ou moins damés et peu accidentés. Sortir des sentiers battus, c’est une autre histoire. Le balisage est principalement inexistant. On passe totalement à une autre pratique : celle de la randonnée en moyenne ou haute montagne.

À lire

À lire

livre_raquettes_a_neigeRAQUETTE À NEIGE
Rédigé par des professionnels de la Fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME), ce guide s’adresse à tous les pratiquants. L’auteur a regroupé l’ensemble des informations indispensables à cette pratique.
François Comte, éd. Atlantica, 192 pages, 18 €.

Coach sportif pour pratiquer un sport

Cette année c’est décidé, vous vous mettez ou remettez au sport. Pour bien commencer et vous entraîner correctement pourquoi ne pas faire appel à un pro ?


Démarrer du bon pied sa remise en forme

Vous le savez, il n’y a rien de tel que l’exercice physique pour garder la forme, redessiner sa silhouette et contribuer au maintien d’une bonne santé. Que faire ? Vous avez peur de ne pas tenir vos deux ou trois séances hebdomadaires ? On peut, aisément, comprendre que le passage brutal de la sédentarité à la pratique d’un jogging de 10 kilomètres, peut démotiver les plus courageux. Une réalité qui en a fait renoncer plus d’un. Raison suffisante pour bien s’entourer, pour apprendre ou mieux comprendre, mais surtout pour démarrer du bon pied. Il faut dire que cette formule possède de sacrés atouts.

  • Privilège des stars d’avoir un coach personnel ?

Depuis longtemps, stars du show business, acteurs, sportifs de haut niveau, hommes d’affaires, politiques s’offrent les services très privés d’un personal trainer ou private coach. L’idée a fait son chemin.

  • Un coût plus accessible, notamment dans un centre de remise en forme

Aujourd’hui, il se démocratise, s’amplifie, et il n’a jamais été aussi tendance. Rien d’étonnant à cela, devant la gym usine de certains centres de remise en forme. Même si ce n’est pas encore à la portée de toutes les bourses (entre 30 et 100 euros de l’heure, voire plus) c’est au tour du grand public d’y avoir accès. Ce service est même déductible des impôts à concurrence de 50%. Vous pouvez aussi régler par chèque emploi service universel.


Je suis ma première séance

Que vous soyez débutant ou sportif dans l’âme, le coach prend en compte la personne dans sa globalité. Rien n’est laissé au hasard.

  • Un programme adapté avec son coach personnel

« Lors de la prise de contact, c’est minimum une heure d’entretien, de questions-réponses. On parle de motivation, des désirs, de l’objectif, du passé sportif, des antécédents médicaux, des traitements médicamenteux, d’alimentation, d’hygiène de vie, etc. » précise Sébastien Ledoux, coach sportif. Ce bilan lui permet d’évaluer le temps et la disponibilité que vous pouvez consacrer pour atteindre votre objectif.

  • Des tests pour sécuriser

Ensuite, c’est parti pour une batterie de tests : tension artérielle, pesée avec le taux de masse grasse, test à l’effort, temps de récupération, souplesse, équilibre, force musculaire… Une fois tous ces éléments en main, il peut établir un premier programme d’entraînement personnalisé. Il le peaufinera lors de la première séance, où il vous évaluera sur une série de machines ou d’exercices, lui permettant de déterminer les charges d’entraînement. « Le challenge est une prise en charge complète, à un moment donné pour une période précise, tout en tenant compte de votre état de forme et de votre humeur. Et cela à chaque séance. »


Je n’aime pas faire de la gym seul(e)

Prenez un coach à plusieurs. Avec qui le partager ? Ami(e)s, voisin(e)s, collègues de bureau… à vous de choisir. « L’important est d’avoir à peu près le même niveau et des objectifs similaires. » Mais ne croyez pas que vous allez papoter pendant une heure, qu’il vous suffira de soulever un poids ou la jambe, histoire de… détrompez-vous. Le coach a les yeux constamment rivés sur vous. Impossible de tricher. Un résultat visible ne se fait pas sans effort de votre part et quelques sacrifices.


Comment prendre un coach

Vous pouvez prendre rendez-vous chez un personal trainer, à moins que vous préfériez qu’il vienne chez vous ! Il se déplacera avec un matériel rudimentaire. Selon le temps, il peut vous proposer une activité en plein air. Diversifier les entraînements évite de tomber dans une certaine routine. Jogging, vélo, roller, tennis, natation, boxe, self défense, arts martiaux, yoga, stretching… Tout est permis. Il existe même des coachs spécialisés dans l’après-bébé.

À lire

À lire

livre_personal_trainerPERSONAL TRAINER
Un guide qui vous permettra de prendre votre décision et de concrétiser votre démarche.
Thierry Bredel, éditions Marabout, 159 pages, 15 euros.

Rhumatologie et phlébologie pour soigner des douleurs

Soigner vos douleurs sans user de lourds traitements en testant la rhumatologie ou la phlébologie suivant vos symptômes.

Les eaux thermales n’ont plus à faire la preuve de leur efficacité en rhumatologie et phlébologie. Zoom sur deux cures où l’éducation thérapeutique entre en jeu !L’Observatoire de la Chaîne Thermale du Soleil est un véritable baromètre de la satisfaction ressentie par les curistes. Lamalou-les-Bains et Barbotan-les-Thermes vous convient à deux parenthèses de bien-être en fonction de votre pathologie, notamment de la sciatique.

 

Rhumatologie à Lamalou-les-Bains

Pour qui ?

Infos

Infos

LA CHAÎNE THERMALE DU SOLEIL
propose 18 établissements experts en Rhumatologie et 3 établissements experts en Phlébologie. Plus d’infos sur www.chainethermale.fr
Pour ceux qui souffrent de pathologies touchant les articulations, la colonne vertébrale ainsi que les os et dont les difficultés à se mouvoir affectent la qualité de vie comme le nerf sciatique.

Qu’en attendre pour une douleur musculaire ?

Une accalmie de la douleur grâce à des soins à base des eaux de deux sources vertueuses : ce qui réduit les contractures et apporte une meilleure souplesse des articulations. Les bains de boue, les douches pénétrantes hydromassantes, les massages sous eau thermale, les bains avec jets ont une visée sédative et rééducative, qui permet d’améliorer efficacement la mobilité et de réduire la douleur.

Contre-indications

Toutes les formes aiguës d’atteinte des articulations, les tumeurs ou métastases osseuses, la maladie de Paget.

Les bienfaits thérapeutiques

Les curistes qui ont suivi une cure thermale en rhumatologie* ressentent une diminution de 24 % de leur score à l’échelle de douleur. Neuf mois après la cure, 3 curistes sur 4 trouvent que leur périmètre de marche sans douleur s’est amélioré ; et ils sont 73 % à constater que leur niveau d’activités quotidiennes a augmenté.

* Suivi réalisé de mars 2013 à septembre 2014 par l’Observatoire de la Chaîne Thermale du Soleil auprès de 15 464 curistes pour les données après cure, 13 779 curistes 3 mois après cure, 10 694 curistes 6 mois après cure et 8 372 curistes 9 mois après cure.


Phlébologie à Barbotan-les-Thermes

Pour qui ?

Pour ceux qui souffrent de symptômes traduisant une pathologie veineuse, tels que les jambes lourdes, les œdèmes, les varices, les fourmillements ou les crampes.

Qu’en attendre ?

Plus la cure est réalisée précocement, plus les soins sont bénéfiques. Car les bienfaits des traitements thermaux sont progressifs. Les bains en eau courante, le couloir de marche aquatique, les cataplasmes de boue, la pulvérisation des membres, les compresses d’eau thermale soulagent la douleur et les symptômes particulièrement gênants. Idéaux en suites de thromboses veineuses ou de séquelles de phlébites, les mouvements réalisés pétrissent les muscles et stimulent la circulation, favorisant ainsi la reprise d’une activité physique régulière et maîtrisée.

Contre-indications

Ulcère veineux, poussée de lymphangite, eczéma suintant ou phlébite due à une insuffisance cardiaque ou à un cancer.

Les bienfaits thérapeutiques

Les curistes qui ont suivi une cure thermale en phlébologie* ressentent une diminution de douleurs des jambes et des chevilles de 22 % sur l’échelle de douleur. Six mois après la cure, 3 curistes sur 4 déclarent encore avoir moins d’œdèmes aux jambes et ressentir moins de lourdeurs à ce niveau. Ils sont 2 sur 3 à avoir moins de crampes et 4 curistes sur 5 constatent encore une amélioration de leurs symptômes et état de santé.

* Suivi réalisé de mars 2013 à septembre 2014 par l’Observatoire de la Chaîne Thermale du Soleil auprès de 1 348 curistes pour les données après cure, 1 225 curistes 3 mois après cure, et 941 curistes 6 mois après cure.

L'éducation thérapeutique du patient

L'éducation thérapeutique du patient

Une cure thermale de 18 jours, c’est l’occasion de faire passer des messages de prévention, chose difficile à faire lors d’une consultation en médecine de ville, souvent minutée. Le programme d’éducation thérapeutique repose sur des ateliers et un entretien individuel. Les ateliers portent notamment sur la contention, l’apprentissage d’exercices et d’activités physiques à privilégier au quotidien pour favoriser le retour veineux.

Vous pouvez également compléter votre cure par un module de soins spécifique. Pour celles et ceux qui manquent de temps, il existe aussi des mini-cures de 6 jours comprenant 4 à 6 soins quotidiens et des activités complémentaires.