Comment mincir vite avec les Escales Rehab ?

Pour tous ceux et celles qui sont à la recherche de bien-être et de remise en forme, Thalassa sea & spa propose une méthode sur mesure pour prendre le temps de souffler et d’être à l’écoute de leurs besoins.

Le Touquet-Paris-Plage est le point de départ idéal pour découvrir les atouts touristiques et naturels d’une région d’une grande richesse environnementale, située entre deux grands sites de France, la baie de Somme et les Deux Caps.

 

Sport, yoga, méditation pour mincir

Infos

Infos

RENSEIGNEMENTS
Escales Rehab’ : www.thalassa.com
ou 01 72 95 01 12
C’est aussi l’occasion de tester un nouveau programme, la méthode Rehab’  qui repose à la fois sur le savoir-faire de la sportive de haut niveau Julie Ferrez et sur les vertus de la thalassothérapie. Après l’effort, qui reste à la portée de tous, le réconfort. Les six soins d’eau de mer proposés sont parfaits en complément de ce programme idéal pour se reminéraliser et se relaxer. Du jeudi au dimanche, vont se succéder séances de sport, d’oxygénation, de yoga ou de méditation. Elles seront ponctuées par les soins de thalassothérapie, l’enseignement des piliers de la méthode Rehab’ et les conseils personnalisés de Julie Ferrez pour acquérir des réflexes forme et minceur, faciles à appliquer au quotidien.

 

Détente et convivialité aux Escales Rehab

Vous débutez vos journées par une séance de yoga Salutation au soleil. Ensuite, Julie Ferrez vous propose son programme de remise en forme avec un maximum d’activités extérieures. Deux demi-journées seront consacrées aux soins de thalasso. Chaque fin de journée, pour prolonger la détente des soins d’eaux de mer, Julie Ferrez anime une séance de méditation à l’issue de laquelle vous faites le debrief de la journée et échangez avec elle. Tout au long du séjour, plusieurs repas pris avec elle sont l’occasion privilégiée de profiter de ses conseils sur l’équilibre alimentaire et de prolonger la convivialité.

 

À chaque escale sa particularité

Les Escales Rehab’ auront lieu à partir du mois de juillet 2103 sur 4 destinations Thalassa sea & spa : du 4 au 7 juillet au Touquet ; du 11 au 15 septembre à Timi Ama, Sardaigne ; du 25 au 29 septembre à Biarritz ; du 7 au 10 novembre à Dinard. Elles sont de 3 ou 4 nuits selon les sites. Tandis que les participants profiteront de la splendeur des côtes bretonnes, du calme de la Méditerranée ou du charme de la Côte atlantique, Julie Ferrez aura à cœur d’exploiter les particularités de chaque lieu. À Dinard, par exemple, les marches qui relient les terrasses pourraient bien se transformer en salle de sport en plein air.

 

Coaching sportif sur mesure aux Escales Rehab !

Sportive de haut niveau, Julie Ferrez a développé sa propre méthode de coaching sportif et minceur personnalisé, la méthode Rehab’, qui s’articule autour de trois piliers fondamentaux : alimentation équilibrée, exercices physiques (ballon fitness, programme jambes musclées…) et de relaxation, mental renforcé. La coach, qui partage avec chaque participant des moments privilégiés, dresse également un bilan individuel à toutes les étapes de votre séjour.

La plage, une bonne occasion de faire du sport !

L’été n’est pas seulement l’occasion de lézarder sur le sable et de bronzer idiot en faisant la crêpe. C’est le moment d’adopter la beach attitude en vous mettant à ces sports que l’on pratique sur la plage ou dans l’eau.



De nombreuses activités possibles

Les grandes vacances sont faites pour se reposer, se détendre, oublier les pressions du travail, ou encore couper avec son quotidien. Il n’y a rien de plus agréable que de buller, de bouquiner ou encore de faire des siestes avec la mer en toile de fond, les pieds dans le sable, avec du soleil, des amis… Quoi qu’il en soit, ce n’est pas parce que vous êtes en mode vacances que vous devez arrêter toute activité physique. Pensez aux efforts que vous avez fournis ces derniers mois, aux séances d’entraînement avec ou sans coach, aux crèmes anticellulite achetées… Il serait vraiment dommage que les bonnes habitudes passent à la trappe. D’autant plus si un certain laisser-aller venait tout mettre par terre. Vous n’avez pas fait cela pour rien ! Alors, profitez de la plage pour vous dépenser. Qui n’a jamais rêvé de faire du sport sans s’en rendre compte ? De bronzer et de se tonifier, tout en profitant du cadre ? Personne.

Nous avons tous tendance à croire que les sports dits de plage sont des activités ludiques ayant pour but de nous faire passer d’agréables moments pendant les vacances, sur les côtes françaises ou étrangères. Pourtant, il s’agit bien de disciplines qui se pratiquent à haut niveau avec des compétitions nationales et internationales aux règles très précises. Tout au long de l’été, certaines plages vivent au rythme des challenges vacanciers. Tournois de pétanque, de beach volley, de beach soccer, de footvolley, de beach basket, de beach ball ou encore marche nordique. Cette grande étendue est un extraordinaire terrain de jeu, tout comme la mer. Pédalo, kayak, surf, planche à voile, dériver, ski nautique, snorkeling, marche, natation… Que vous soyez un grand nageur ou que vous préfériez avoir pied, vous trouverez une activité à votre goût.

À éviter

À éviter

  • Attendre d’avoir soif ! Lorsque cette alarme apparaît, la déshydratation est déjà installée.
  • Boire trop glacé. Cela peut provoquer de légers problèmes intestinaux. Préférez l’eau fraîche.
  • L’exposition au soleil qui cuit la peau et chauffe le sang, faisant transpirer beaucoup plus.
  • Oublier de se tartiner de crème solaire. Le sable réfléchit 20 % des rayons, l’écume marine 25 % et la mer 10 %.
  • Ne pas renouveler l’application. Bien qu’elle soit waterproof, elle s’élimine dans l’eau et ne résiste pas à la serviette.
  • S’exposer entre 12 et 16 heures, moment de la journée où les rayons se trouvent à la verticale.
  • Faire l’impasse sur les lunettes de soleil. Qu’il soit direct ou indirect, le rayonnement est à l’origine d’un certain nombre de cas de cataracte.
  • Ne pas porter chapeau, casquette ou foulard sur la tête et lunettes de soleil, qui évitent coup de chaleur et insolation.


Faire du sport sur la plage

1/ Simplifier avec le beach volley

Né sur les plages californiennes dans les années 20, c’est un incontournable différent du volley joué en salle. Le beach, en loisir, ne nécessite ni matériel spécifique ni qualité physique particulière. Les matches se jouent en deux sets de 21 points. Il suffit d’être en âge de comprendre qu’il ne faut pas garder le ballon, mais le renvoyer de l’autre côté du filet. C’est un excellent sport pour travailler maîtrise de soi, vitesse de réaction et de coordination, rapidité, détente…

2/ Essayer le beachminton

C’est, vous l’avez compris, une adaptation du badminton. Né en Allemagne en 1997, son principe est d’attraper le volant au vol, avant qu’il ne touche le sol. On joue en trois sets gagnants, chacun d’entre eux totalisant 8 points. Observation, anticipation, vivacité, adresse, précision, toucher… font partie des qualités indispensables d’un bon joueur. Il suffit de s’essayer, ne serait-ce qu’une seule fois pour comprendre pourquoi le badminton est très cardio. C’est un jeu de tennis très divertissant.

3/ Découvrir la pétéca !

La pétéca est un savant mélange de badminton, de volley et de pelote basque. Méconnue sur notre continent, elle puise ses origines au Brésil, dans la tribu des Tupi, bien avant l’arrivée des Portugais. Disputée en simple ou en double sur un terrain délimité et divisé par un filet ou non, on se renvoie le volant coloré en le frappant avec la paume de main dans le camp adverse, sans l’accompagner ni le toucher deux fois. Les bras travaillent beaucoup et les bénéfices au  niveau cardiovasculaire sont importants. Cela développe en outre la vélocité et l’agilité.

4/ Intercepter… le disque !

Le beach ultimate, c’est la version de notre bon vieux frisbee remasterisée. Il faudra attendre 1977 pour que la forme de jeu collectif apparaisse en France. Il oppose deux équipes de sept joueurs sur un terrain rectangulaire avec une zone d’en-but à chaque extrémité. Un point est marqué quand l’équipe offensive attrape le disque dans l’espace de l’équipe adverse. Attention ! On l’intercepte au vol, en le faisant tomber au sol ou en le sortant de l’aire de jeu. Tous les moyens sont bons pour sauter, plonger et surtout s’amuser !

5/ Surfer ou marcher dans l’eau

Le kite surf associe une aile de traction (cerf-volant) à une planche légère sous les pieds. Soulevé par le vent, il est un véritable face-à-face avec la nature dans ses trois éléments : l’eau, l’espace et le vent. Il est des sports branchés qui font rêver. Attention ! Dangereux et technique, vous ne pourrez vous offrir des ailes, des sauts prodigieux, exécuter des carvings si vous ne prenez pas des cours pour débuter. Très complète, cette activité qui décoiffe est réservée aux amateurs de sensations fortes et aux bons nageurs.

Le stand-up paddle surf, dit aussi paddle, est une très ancienne discipline du surf. Cette nouvelle coqueluche des sports de glisse a vu le jour sur les plages de Waikiki, dans les années 40. Le SUP consiste à se tenir debout sur une planche, et à filer sur l’eau en pagayant. On le pratique quand il n’y a ni vent ni courant, et que la surface de l’eau est bien plate. Idéal pour se muscler harmonieusement, travailler gainage, équilibre et proprioception.

La marche dans l’eau jusqu’aux genoux, à un bon rythme, est un excellent exercice physique. Rien de tel pour améliorer la circulation sanguine. Dans un milieu aquatique, l’effet de la résistance est plus important que dans l’air. À chaque déplacement, l’eau se précipite pour remplir l’espace que le corps vient de quitter. Elle crée ainsi un courant inverse qui le ralentit. Par conséquent, il faut une plus grande énergie pour se déplacer, se maintenir en mouvement ou pour changer de direction… Plus vous êtes immergé, plus la quantité d’eau à déplacer est grande.

Réponses d'expert : La plupart des sports de plage sont ludiques et bénéfiques

Réponses d'expert : La plupart des sports de plage sont ludiques et bénéfiques

Laura Urbaniak
Coach et professeur de pilates, d’isostretching et de sophrologie.

C’est une belle manière de profiter de la mer et de prendre un bon bol d’air iodé ! Sur le plan physique, les muscles travaillent en profondeur et l’entraînement cardiovasculaire est plus important que sur un terrain dur. Certes, l’impact sur ce type de terrain est moins traumatisant, toutefois certaines précautions sont à prendre. Dans le sable mou ou sec, le pied s’enfonce davantage. Cela demande un certain effort à faire à chaque pas pour s’en extraire. Pieds nus, la voûte plantaire est davantage sollicitée. Leur déroulé correspond à celui qui est décrit dans les manuels : talon, plante des pieds et pointe. Le sol étant irrégulier, les muscles des pieds, des chevilles, des genoux, et du bassin travaillent. Résultat, le corps gagne en stabilité.

À lire

À lire

livre_kitesurfKITSURF, S’INITIER ET PROGRESSER
Si vous voulez débuter le kitesurf, ce livre sera un bon investissement pour apprendre et comprendre ce sport et attaquer l’activité avec confiance.
Éric Beaudonnat, éditions Amphora, 21 €.