Advertisement Banner
10 conseils pour se laisser vivre

10 conseils pour se laisser vivre

16 mars 2016

Si on regarde un peu derrière nous, côté santé-dangers-restrictions, l’année a été lourde. La fin en particulier. On a l’impression qu’on ne peut plus toucher à rien : la salade verte est un ramassis de pesticides interdits, la viande rouge devient cancérogène ; le fromage, carrément aussi addictif que la drogue, l’alcool et le tabac. Ah, et bien sûr les médicaments – en vente libre – sont finalement soit inefficaces soit toxiques.  Youpi.
Donc l’idée c’est d’ignorer superbement tous ces interdits ou ces « avertissements », en tout cas ceux qui nous posent problème, et de SE FAIRE PLAISIR. Après, on a le droit de faire ça raisonnablement.
Personne n’est obligé de prendre du saucisson avec son pâté sur l’entrecôte sauce foie gras. Mais on peut se faire plaisir avec de bons petits plats. Et de plein de manières encore.
C’est parti pour les 10 conseils.

 

1 /  On rêve de 6 recettes de chef qui font saliver rien qu’en les lisant

Fraîcheur de tourteaux, artichauts crus au pecorino et sa salade d’herbes (Le chef : Pascal Fayet ; citation : « Une cuisine italienne, de famille, sans superflue qui met en avant la qualité du produit. » Simple et efficace, sans chichi. Il œuvre là : Sormani.)

Jambonnette au beurre d’herbes, confit Amandine et Conférence (Le chef : Olivier Bellin ; on dit de lui qu’il réunit équilibre et inattendu, qu’il ose les mariages. On veut le rencontrer. Il travaille ici : L’Auberge des Glazicks.)

Suprêmes de poulet farcis au caviar d’aubergines (Là, il s’agit d’un plat considéré comme un  indispensable du quotidien et élaborés par les chefs de l’institut Paul Bocuse. Une sorte de complot.)

Tatin d’oignons doux, escalope de foie gras poêlé, sauce au vin rouge (Le chef, étoilé : Eric Sapet ; On dit de sa cuisine qu’elle est traditionnelle et généreuse, que ses menus changent au gré des produits et surtout des envies du chef. On veut tout savoir de ses envies. Lui est ici : La petite maison du Cucuron. )

L’œuf au chocolat caramel, dés de brioche au rhum et croquant de Carambar (Le chef : Guy Lassausaie ; on dit de lui : « Une cuisine classique et raffinée. » On ajoute : Et doublement étoilée. On le retrouve au restaurant Guy Lassausaie.)

Pain perdu aux épices, compote de vieux garçon (Le chef : Thierry Bamas ; qui dit « que son métier l’a forgé au défi de la création, il parle de recherche, d’exigence, d’effort, de quête d’une perfection de m’harmonie des sens ». Et bé, là on est bouche bée. Lui travaille là : La pâtisserie Bamas.)

 

2 / On se bichonne, on s’enduit, on se tartine

Puis on rince, on gomme, on exfolie, on crème, on détoxifie, on masque, on frise,  défrise ou lisse. On reprend en pensant sublime, douceur, apaisant, émollient, exfoliant, hydratant, moussant, réconfortant et relaxant. On fait une pause et on se concentre sur huile, crème, liniment et encore baume, onguent et pommade.
Et on se sent mieux, déjà, non ?
Et si on a encore besoin d’un petit câlin, on file à la pharmacie d’en bas et on demande un soin avec du coldcream.

 

3 / On fait exactement et précisément tout ce dont on a envie, côté sexe

Et si vous n’avez pas trop d’envies, peut-être que vous pouvez faire des quiz.
Comme celui sur Les Français et le sexe, une histoire d’amour ? (Vous y découvrirez les secrets de la sexualité des Français – fréquence, positions, durée, etc.)
Ou celui qui concerne la sexualité masculine. On vous propose de réviser les quelques fondamentaux de ces messieurs si vous êtes une dame et de voir où vous en êtes par rapport à vos congénères si vous êtes un monsieur. Ou encore un petit quiz sur vos connaissances de l’orgasme au féminin. Explosif !

4 / On assume son esprit de noël en écoutant des chants de noël

On commence par le préféré de la rédac – on l’écoute en boucle – Feliz navidad  (https://youtu.be/ihw56xa3xgq). Ce petit chant de Noël au style pop, on peut le dire, a été écrit par José Feliciano qui, rappelons-le, est un guitariste et chanteur portoricain hors pair.

On aime bien aussi le côté léger et aéré – limite sautillant – de cette version de  Vive le vent (https://youtu.be/ahwler5ek4u?list=plf57367e2fd3e4203). Qu’on se le dise, c’est une adaptation d’une chanson américaine ; « Jingle Bells », soit « Tintez clochettes ». Donc pourquoi on l’a appelée Vive le vent, aucune idée, en revanche, ce qu’on sait, c’est que c’est Francis Blanche qui l’a adaptée en 1948. Dalida et Mireille Mathieu l’ont chanté. Et nous on vous a épargné.

On enfile un maillot de bain pour écouter celle-là : un vrai de vrai Merry christmas baby par  les Beach Boys (https://youtu.be/vawjf1_qnv0). Avouez, vous ne saviez pas. Ils ont poussé la chansonnette jusqu’à faire un album intégral The Beach Boys’ Christmas Album. De la surf music à Noël : une maxi dose de bonheur.

Dans un genre un peu surprenant aussi, on va vers la country avec l’ami Johnny Cash qui nous livre un We are the shepherds (soit, en français dans le texte, « Nous sommes les bergers ») (https://youtu.be/q3xwpxasixi). C’est calme et ça s’écoute devant le feu de cheminée. Ou éventuellement en solo dans un bar américain du Texas le 24 décembre vers 22 heures.

Pour finir et pour les puristes, les classiques, les fervents conventionnels, on vous propose du Mon beau sapin interprété par un Tino Rossi au sommet de son art (https://youtu.be/kfdvoknptkq)
(Bon, y a celle-là, aussi, pour ceux qui ont une VRAIE âme d’enfant https://www.youtube.com/watch?v=W2ZmTMzN5NY)

5 / On enfile des chaussettes complètement dingue

Vous rêvez d’ultra moelleux ? Vous voulez du soyeux ? Alors on vous livre un secret, mais on vous prévient, ça va changer votre vie toute entière. En tout cas votre tiroir à chaussettes. Et si un jour vous devez accuser quelqu’un, tournez-vous vers Airplus. Parce que c’est eux. Pas nous. Ce sont eux qui ont mis au point ces chaussettes imbibées d’huiles essentielles d’aloe vera. C’est tellement doux qu’on les utilise en moufle ou en doudou.

Plus pratiquement, vous aller en pharmacie et vous trouverez ces chaussettes en taille unique en blanc, en bleu ou en lavande. Et le prix conseillé c’est 3,50 €. Qu’on soit clair : We Love Airplus.

 

6 / On devient sage en piochant dans les livres de sages

Une autre façon de dépenser 3,50 € ? Se procurer, en librairie cette fois, un des 16 livres de la collection Folio sagesses publiée par Gallimard. Le principe : devenir sage. Nous, on en a 4 préférés :

Du contentement intérieur – et autres textes (c’est d’Epictète) ; Voyage dans l’île des plaisirs – fables et histoires édifiantes (là, c’est Fénelon) ; Le bonheur dépend de l’âme seule – Tusculanes, livre V (signé Cicéron) ; et enfin Sur l’oisiveté – et autres essais en français moderne (un coup de Montaigne).

 

7 / On travaille sa zénitude et on passe au coloriage

Joindre l’utile à l’agréable. C’est assez  aisé depuis que Hugo│Image (l’éditeur, donc) a créé des agendas à colorier. Personne n’ignore plus cette tendance : le coloriage qui rend cool & zen.
Mais en mode agenda semainier : on aime encore plus. Chaque semaine nous offre un nouveau dessin à colorier ou à gribouiller, pour être sûre de rester zen toute l’année. En plus, on a le choix :
Arabesques, M
otifs scandinaves (notre préféré), Psychédélique, ou Tatouages !
Les agendas à colorier 2016 sont dispos dans toutes les bonnes librairies ou ici : www.hugoetcie.fr

nl10_livres_coloriages_article_brief

8 / On danse

Là, comme ça, maintenant, dans votre salon, dans la chambre et sous la douche. En cuisinant et pourquoi pas en chantant. Danser est une pratique ancestrale et ce n’est pas pour rien : le moral apprécie quand on se déhanche. Seul, à deux, à plusieurs, en mode contemporain, en mode classique, zumba ou tango, techno ou valse : go ! Et si vous voulez poursuivre ou apprendre, vous pouvez lire ça : https://www.bienetre-et-sante.fr/article/danser-pour-faire-du-sport/10144

 

9 / On câline ses bêtes et/ou on regarde des vidéos de chatons

Les animaux de compagnie ne nous tiennent pas seulement compagnie : ils nous apaisent. Mieux : ils nous procurent des shoots de bonheur : quand les humains et les chiens se regardent dans les yeux, leur niveau d’ocytocine – l’hormone de l’amour – augmente nettement dans leur cerveau et renforcent leurs liens. Sensiblement le même sentiment et donc la même chimie que lorsqu’une mère croise le regard de son rejeton adoré. Bref, câlinons nos bêtes.

Et si on n’a pas d’animaux, nous direz-vous ? On allume son ordinateur ou son smartphone et on se précipite sur les vidéos de chatons. Selon une étude publiée dans la revue Computers in Human Behavior, il est clairement établi que regarder des vidéos de chats et chatons permettrait de chasser les émotions négatives et de connaître un regain d’énergie. MIAOU.

Par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=qe46lOaF8q4
Ou sinon : https://www.youtube.com/watch?v=Wq6mm1Zm4xg
Et puis : https://www.youtube.com/watch?v=BFQYv8NElSA
Un dernier pour la route : https://www.youtube.com/watch?v=aA7rdLqKc9w
Et si à la fin, vous craquez, y plus qu’à : http://www.spa.asso.fr/adopter-animaux

 

10 / On assume son choix

De ne pas aller à ce dîner de Noël tant redouté ou d’annuler la réception des 12 convives.
Bon, là on vous invite à avancer un argument costaud. Un vrai. Pas le coup du rhume ou de la gastro ; pas la panne de voiture  ou le petit qui a un peu de fièvre. Un truc en béton. Notamment si vous annuler le dîner prévu chez vous. Un truc qui cloue le bec de tout le monde, voire le truc qui incite à la compassion. Et on assume.

 

Joyeux Noël à tous

Juliette Legros

Le choix de la rédac

MEDOUCINE

Autres

Maquillage et peaux fragiles

Visage

Peau saine et teint frais

Maquillage et peaux fragiles.

Stimium®

Tous les sports

Faire du sport et soigner son corps

Des compléments alimentaires pour les sportifs !

ma Bible des huiles essentielles

Huiles essentielles

Le super cadeau pour les amateurs de santé au naturel

Une édition spéciale 10 ans et, cerise sur le gâteau, pourvue de belles illustrations.